Travailler avec les partenaires médias

Les balises UTM et leur utilisation

Avant de diriger les participants potentiels de l'événement vers votre site Web, vous devez bien comprendre ce que sont les balises UTM, leurs objectifs et comment tout analyser correctement.

Pourquoi c'est important ? Les balises UTM sont créées pour que vous puissiez évaluer avec précision les résultats de votre campagne publicitaire et comprendre quels canaux de promotion vous ont rapporté de l'argent et lesquels ne l'ont pas fait.
Nous avons déjà écrit que les canaux publicitaires hors ligne perdent de leur efficacité à chaque seconde. Surtout dans les grandes villes. Dans les petites villes, l'agonie peut durer un peu plus longtemps.

La publicité en ligne moderne n'est pas comme un panneau d'affichage à un arrêt de bus ou une publicité dans un journal. Contrairement aux canaux hors ligne, ici chaque paramètre peut être minutieusement calculé. Combien de clics ont été générés sur le site pour chaque annonce, combien nous a coûté une inscription, quel canal génère le plus de ventes de billets. C'est son principal avantage.
Une balise UTM est un paramètre personnalisé qui est ajouté à un lien dans votre annonce. Pour ce faire, il existe des linkers spéciaux. Le plus connu est le linker officiel de Google.
Cependant, nous préférons utiliser https://tilda.cc/utm/. Il n'y a aucune différence entre eux, mais nous aimons le design du second. C'est en quelque sorte plus simple et plus accessible.

Un lien vers un site, sans balise UTM, ressemble à ceci : https://ohhappybreizh.fr.
Comme vous pouvez le voir, il n'y a rien ici à part l'adresse elle-même. Après avoir ajouté des balises, l'adresse peut ressembler à ceci :
https://ohhappybreizh.fr/?utm_source=partenaire_media&utm_medium=tvr&utm_content=post_linkedin

Il en existe cinq UTM principaux :
1. La source de la campagne est utm_source. Ici, vous indiquez au site d'où proviennent les visiteurs. Par exemple vous donnez https://ohhappybreizh.fr/?utmsource=bpgo à BPGO qui va toujours publier ce lien dans ses communications. Vous comprendrez ainsi combien de visiteurs et d’acheteurs vous avez obtenu de ce partenaire.

2. Pour analyser le type de trafic il faut utiliser utm_medium. Le type de trafic est généralement indiqué ici : pour les clics, les impressions ou les mails.

3. Pour le nom de la campagne utilisez utm_campaign. Ici, vous prescrivez arbitrairement à partir de quelle campagne le trafic provient spécifiquement.

4. L'identifiant publicitaire est utm_content. Ici, nous mettons généralement le segment du public cible. Par exemple les commerçants affiliés, les entrepreneurs.

5. Pour insérer un mot clé à utm_term. Pour une campagne Facebook, par exemple, un mot-clé peut être inséré dans le lien avec utm_term, par lequel les transitions sont faites, mais on peut noter à partir de ce point quelle image ou quel texte est utilisé.

Les trois premiers points sont obligatoires. Les autres sont facultatifs, selon la profondeur des analyses dont vous avez besoin.

Essayons d’expliquer concrètement un résultat d’une analyse UTM :

1270 visites qui ont apporté 25 paiements ont été effectués via un lien posté sur les réseaux avec balise UTM, grâce à laquelle, vous avez pu observer ces chiffres. En décidant d’une promotion publicitaire supplémentaire de ce post sur les réseaux vous avez dépensé 100 euros, mais cette publicité vous en a rapporté 800. Donc votre lien a clairement fonctionné.
Il arrive souvent que les liens avec des balises UTM semblent longs et bâclés. Il est possible de les insérer dans des publicités ciblées car les visiteurs cliquent sur un bouton et le lien est caché. Mais trop peu d’organisateurs utilisent les UTM dans des publications simples sur les réseaux ou, par exemple, sur les pages personnelles des partenaires ou des intervenants sur Facebook. Pour faire joli, vous pouvez raccourcir les liens en utilisant les services gratuits de bit.ly ou directement sur Tilda.
Copiez-collez simplement le lien dans un seul champ, puis cliquez sur "Obtenir un lien court".